Meteo-Brabant Wallon
Bonjour et Bienvenue


sur


Météo Art Jodoigne


Meteo-Brabant Wallon

Analyse du temps.
 
PortailPortail  AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Le risque sismique ( France ).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 686
Points : 6318
Date d'inscription : 10/08/2014
Age : 33
Localisation : Jodoigne

MessageSujet: Le risque sismique ( France ).   Jeu 28 Avr - 9:43

CATASTROPHE NATURELLE – En France, "le risque sismique est considéré comme important", assure un spécialiste à metronews, après le tremblement de terre de magnitude 4,9 ressenti en Charente-Maritime jeudi matin. Mais la plupart des secousses enregistrées en métropole sont de faible intensité.




La terre a tremblé ce matin en Charente-Maritime. Un séisme de magnitude 4,9 a réveillé les habitants et secoué les objets, sans faire de dégâts majeurs ni de victimes. Mais le risque qu’un séisme plus violent se produise en France n’est pas écarté par les sismologues.

"En métropole, le risque sismique est considéré comme important. Il y a deux exemples historiques : un premier séisme en 1356, à Bâle en Suisse, avait détruit de nombreux châteaux alsaciens ; et en 1909 à Lambesc en Provence, un séisme de magnitude 6,2 avait détruit plusieurs villages et fait des dizaines de victimes (46, ndlr). C’est le séisme de référence qui pourrait se produire sur le territoire métropolitain", analyse pour metronews Jérôme Vergne, sismologue à l’Ecole et observatoire des sciences de la Terre (EOST).


La violence d’un séisme dépend de sa localisation.


Toutefois, "un séisme du même type que celui qui s’est produit en Equateur ou au Japon ne se produira pas sur le territoire métropolitain, rassure Jérôme Vergne. Mais c’est possible sur l’arc antillais, car la Guadeloupe et la Martinique sont sur une zone de limite de failles." En métropole, les zones les plus à risque sont les Pyrénées et les Alpes, et dans une moindre mesure une partie de la façade ouest allant de la Bretagne au Massif central.

La violence d’un séisme dépend surtout de sa localisation vis-à-vis des infrastructures, insiste le sismologue. "Un séisme de magnitude 5 va faire de légers dégâts, comme des chutes de tuiles ; un séisme de magnitude 5,5 peut faire tomber une cheminée et peut alors blesser des personnes. Avec un séisme de magnitude 6, les dégâts sont déjà plus conséquents sur les habitations et peuvent causer des décès", détaille Jérôme Vergne.


Entre deux et dix secousses enregistrées chaque jour.


En métropole, les secousses sont en réalité très nombreuses mais de faible intensité. "Les séismes de magnitude 6 à 7 sont rares en métropole - ils peuvent se produire tous les 100 ans environ -, alors qu’un séisme de magnitude 5 se produit environ tous les cinq ans", recense le sismologue. Le dernier en date a été enregistré en 2014 à Barcelonnette, en Provence.

Chaque jour, l’Observatoire des sciences de la Terre enregistre entre deux et dix secousses sur le territoire métropolitain. Sur un an, le sismologue situe ce chiffre entre un et deux milliers. Mais la plupart sont de faible intensité, et ne sont pas ressenties par la population.


Lien direct.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artbertrand1.e-monsite.com
 
Le risque sismique ( France ).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Risques sismiques à Haïti
» Le magnésium diminue le risque de diabète
» Secousses sismique en temps réel.
» Un astéroïde géant risque de percuter notre planète en avril 2036
» Risque d'exclusion :S

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Meteo-Brabant Wallon :: Observations :: Observations Divers-
Sauter vers: