Meteo-Brabant Wallon
Bonjour et Bienvenue


sur


Météo Art Jodoigne


Meteo-Brabant Wallon

Analyse du temps.
 
PortailPortail  AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 L'ennemi public n°1 arrêté: Retour sur une journée historique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 672
Points : 5919
Date d'inscription : 10/08/2014
Age : 33
Localisation : Jodoigne

19032016
MessageL'ennemi public n°1 arrêté: Retour sur une journée historique

L'ennemi public n°1 arrêté: Retour sur une journée historique




En quittant Forest, Salah Abdeslam a demandé à son ami Abid de le planquer. Il a été capturé. C'est la fin d'une traque de quatre mois.



Il est 16h passées, hier, lorsque l’opération débute. Police fédérale, locale et unités spéciales s’amassent autour de la rue des Quatre Vents à Molenbeek. La souricière est posée, reste à récupérer le plus gros des colis : Salah Abdeslam, ennemi public numéro 1. Pour lui, à 16h39 précises, l’histoire se termine là où elle a commencé : à quelques minutes à pied de sa maison natale, près de la place communale.

L’homme a été arrêté en compagnie d’un certain Amin Choukri, l’autre fugitif de Forest, et de deux femmes, Sian Aberkan et Djemila.

Choukri avait été contrôlé en Allemagne, en octobre 2015 et ses empreintes avaient été retrouvées dans une planque des terroristes, à Auvelais.

Cet immense succès pour les forces de sécurité belges a été permis grâce à l’opération de Forest, menée mardi. Mais pas seulement. C’est surtout l’heureux épilogue d’une enquête de longue haleine menée par la section antiterroriste DR3 de la PJF de Bruxelles.

Mardi dernier, Mohamed Belkaid - alias Samir Bouzid (lire en page 6) - parvient à retenir les six policiers venus perquisitionner l’appartement du 60 rue du Dries. Facilitant ainsi, avant de mourir, la fuite de ses deux complices.

Parmi eux, Salah Abdeslam. Les policiers ont compris très vite qu’ils venaient de rater leur cible principale. Grâce à plusieurs indices.

D’abord, une empreinte digitale sur un verre retrouvé dans l’appartement, qui appartient à Salah. Ce logement était quasiment vide, sans matelas, meubles ni poubelles, signe que les terroristes étaient présents depuis peu.

Ensuite, grâce à une vidéo prise par un témoin forestois où le fugitif est reconnaissable.

Enfin, par des témoignages qui l’identifient clairement. Le portrait-robot, publié mercredi par la DH, c’est lui.

Ils connaissaient en outre la (fausse) identité de son complice Amin Choukri, parti de la planque en y laissant une carte d’identité sous un faux nom ainsi qu’un faux passeport.

Sachant qu’ils font la chasse à la cible de leur vie, les enquêteurs parviennent à déterminer le point de chute de Salah Abdeslam. C’est à Molenbeek. Du côté de la rue des Quatre Vents, au numéro 79. Chez la mère d’Abid Aberkan.

Abid Aberkan dont nous vous publions les photos de l’arrestation ci-dessous, a été contacté par Salah, après qu’il ait pris la fuite de Forest. Salah lui a demandé de l’aider. Abid lui a trouvé une planque : chez sa maman !

C’est donc une grande journée qui se prépare. Les forces de police se rassemblent, bouclent le quartier, puis lancent l’assaut. Celui-ci sera bref, peut-être une dizaine de minutes. Selon les informations diffusées par le parquet fédéral hier soir, en conférence de presse, les interpellés n’étaient pas armés.

Et finalement, alors que le Raid français avait utilisé un millier de munitions, à moitié détruit un immeuble, connu plusieurs blessés par des tirs amis sans finalement pouvoir interpeller Abdelhamid Abaaoud vivant, les forces belges ont obtenu un tout autre succès.

C’est vivant qu’un Salah Abdeslam touché à la jambe, son complice Choukri et les deux femmes, Sian Aberkan et Djemila M., ont été interpellés. Les deux hommes ont été légèrement blessés. Tous deux ont été ensuite transférés au centre hospitalier de Saint-Pierre, dans Bruxelles. Soignés pour plaie par balle, l’un d’entre eux est passé au bloc opératoire, a-t-on appris hier.

Simultanément, une autre opération a été menée à Jette. Elle a mené à l’interpellation d’Abid Aberkan (lire ci-contre).

Les opérations ont pris fin à 20h30, l’heure pour la police scientifique d’entrer en piste. "C’est loin d’être terminé, mais cela progresse. Salah Abdeslam n’est pas l’ennemi public numéro un, il y en a peut-être d’autres", a indiqué le procureur fédéral Thierry Weerts, saluant une "avancée importante" de l’enquête sur le volet belge des attentats de Paris.

Les autorités politiques se sont empressées de fêter l’événement comme il se doit, en précédant le parquet fédéral pour annoncer très officiellement l’arrestation de Salah Abdeslam. Le Premier ministre Charles Michel a annoncé que la Belgique répondrait favorablement à la demande de la France de lui remettre Salah Abdeslam. Qui devrait rapidement être mis en examen pour plus de 130 assassinats terroristes. Et, chose rare, aura l’occasion de répondre des crimes qui lui seront très prochainement imputés.


Lien direct.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artbertrand1.e-monsite.com

 Sujets similaires

-
» Le frelon asiatique, ennemi public n° 1 des apiculteurs
» La loi de Moïse arrête-t-elle la sauvagerie préhistorique ?
» Choix de civilisation !
» Père Zakaria Boutros: "ennemi public n° 1 de l'Islam" ?
» Petit Problème dans un arrêt
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

L'ennemi public n°1 arrêté: Retour sur une journée historique :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

L'ennemi public n°1 arrêté: Retour sur une journée historique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Meteo-Brabant Wallon :: Actualité :: Actualités de tous les jours.-
Sauter vers: